mardi 15 novembre 2016

Table Infinity : Zéro-G #3 (final)



Bomber comme un sauvage, c’est sympa et rapide, mais après il faut passer aux finitions. Comme je suis un gros feignant (j’adore imaginer une table, mais la réalisation, c’est vite pénible, en plus de prendre de la place...), je n’ai pas trop fait dans la dentelle. En même temps, à distance de joueur, ce n’est pas très important.

Peinture du mobilier. J’ai ajouté quelques affiches dans la salle de repos et les dortoirs.



J’ai aussi mis quelques panneaux qui sont censés indiquer « infirmerie », « cantine » et autres « attention danger ! » en chinois google-translatesque. Si c’est bidon, ben voilà, tant pis. Autant j’aurais pu le faire correctement en russe, autant le chinois, c’est du chinois pour moi.



Quelques vitres pour ajouter du détail.



Peinture des générateurs et des silos. J’ai encore ponctionné dans ma planche de décalcos du Baneblade pour mettre de jolis numéros.




J’ai procédé au marquage des caisses avec le symbole Yu-Jing (imprimés sur une feuille).



Ensuite, la grande aventure des pigments. Un tout petit peu de poussière à la base de chaque élément de décor, ainsi qu’à l’intérieur des bâtiments. Pas de logique particulière (on peut tenter de trouver une justification si on a envie), hormis que cela donne de la vie au décor.

Et, plus logique dans cet environnement, un peu de rouille par-ci par-là, avec quelques coulures en bonus.

Un bon coup de vernis mat pour sceller tout ça et unifier, puis je retouche certains éléments que je souhaite voir rester plus satinés ou graissés au vernis brillant.







Et voilà une table complète tout à fait honnête pour pas trop cher. Sans être trop précis :
- moins d’une vingtaine d’euros de medium ;
- moins d’une dizaine d’euros de carton-plume ;
- les chutes de MDF des bâtiments MicroArts Studio, la récup à droite et à gauche, grillage et éléments plastiques en stock : rien ;
- colle, peinture, usure du pinceau (lol) : pas grand-chose ;
- bombes de peinture (noire, grise, blanche, vernis) : une cinquantaine d’euros. Ah, si j’avais un aéro...

Suggestion de présentation...


Ça ne sera pas trop compliqué à ranger

Bon, maintenant je retourne à ma peinture d’armée tranquillou. Oups, je n’ai pas dit que j’avais récupéré un Scorpion Gunship d’Avatar qui colle parfaitement à l’univers d’Infinity ? Et qui ferait une pièce de décor tout à fait intéressante ? Pffff….


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire